Ciné-concert

Salomé

Nassimova dans Salomé de Charles Bryant

Film américain de Charles Bryant (1922) d’après la pièce d’Oscar Wilde (1898). Costumes et scénographie : Natacha Rambova 

Salomé peut être considéré comme l’un des rares films  » expérimentaux  » produits par Hollywood dans les années 1920, à l’initiative de la danseuse russe Alla Nazimova et de sa protégée Winifred Shaugnessy, alias Natacha Rambova, scénographe du film. Tourné aux Etats-Unis sur un argument emprunté à saint Luc (et à Flaubert), transposé à la scène (en français) par Oscar Wilde, il associe l’esthétique de l’Art nouveau anglais et les influences de l’avant garde russe. Rambova s’inspira, pour les décors et les costumes, des illustrations réalisées par Aubrey Beardsley pour la première édition anglaise de la pièce de Wilde, et fit venir les tissus et les accessoires des costumes spécialement de France. Le budget du film, considérable pour l’époque, et son échec relatif ruinèrent Nazimova et lui firent perdre tout crédit auprès des studios.

Nomenclature : ensemble instrumental. 1+F en sol.1.ClB.0./ 1.0.0.0./ harpe/ célesta/ 1 alto, 1 violoncelle,1 contrebasse. Les musiciens sont disposés en deux groupes de part et d’autre de l’écran.

La musique est une commande du Musée du Louvre ; l’enregistrement a été produit par ZZ Productions. Cette version a été créée en ciné-concert à l’Auditorium du Musée du Louvre, le 16 décembre 2000.

Durée 1h14’. N° de catalogue TD-F1

Nana

Film de Jean Renoir (de 1926), d’après le roman d’Emile Zola.

A Paris, sous le Second Empire, Nana est une petite actrice sans envergure au Théâtre des Variétés. Malgré l’appui financier du Comte Muffat, qui s’est épris d’elle, la jeune femme n’obtient aucun succès. Mais elle comprend vite qu’avec son pouvoir de séduction, elle a tout intérêt à jouer les femmes entretenues. Devenue l’une des femmes les plus courtisées de la capitale, elle fait tourner la tête d’hommes influents, prêts à se damner pour elle…

Nomenclature instrumentale : ensemble instrumental 1(F en sol et pic).1.1.1./ 1.1.1.0./ 1 perc./ harpe/ harmonium (célesta)/ 1violon, 1  alto, 1 violoncelle, 1 contrebasse.

Commande d’ARTE et de ZZ productions. Enregistrement de la bande-son le 2 septembre 2002. Durée 2h30′. N° de catalogue TD-F2

Monte Cristo

Film d’Henri Fescourt (1928/1929), d’après le roman d’Alexandre Dumas

Au moment de ses fiançailles, le marin Edmond Dantès est arrêté et jeté dans la prison du château d’If sur la dénonciation de son rival auprès de la belle Mercédès : Fernand Mondego. Sur les inications d’un camarade de captivité, l’abbé Faria, et après s’être évadé, il découvre le trésor de l’île de Monte Cristo. Devenu immensément riche et connu sous le nom de Comte de Monte Cristo, Dantès se venge de ses ennemis mais protège ceux qui furent bons pour lui et leur vient mystérieusement en aide.

Durée 3h42’. En deux parties (1ère partie 2h03’  – 2ème partie 1h36’)

Nomenclature orchestrale : 1.1+Ca.1+Clb.B/ 3.2.1.1./ Timb + 2perc /Harpe/ cordes. 

Musique enregistrée en 2005/2006 par l’Orchestre national d’Ile de France sous la direction du compositeur, pour ARTE et ZZ productions. Première projection au festival de Cannes en mai 2006. Donné au Théâtre du Châtelet en 2008 et à Marseille dans le cadre de Marseille 2013 avec l’Ondif également dirigé par le compositeur.

N° de catalogue TD-F3

 » Probablement la pièce qui compte le plus à mes yeux, de toute ma production. Par sa dimension (près de 1000 pages d’orchestre en A3) mais aussi par l’émotion donnée par Dumas, à chaque ligne de son roman.

La dernière scène, parmi beaucoup d’autres du film, la lettre que lit Mercedes m’a toujours bouleversé aux larmes, de l’écriture à la représentation « …

Marc-Olivier Dupin – juillet 2008.


Bucking Broadway

Film de John Huston de 1917. Restauré par les archives françaises du film du CNC.

Festival Play it again | Bucking Broadway – A l'assaut du boulevard

 » Ce film, l’un des tous premiers de la production du mythique John Huston, porte en lui les ingrédients du chef-d’œuvre : l’intrigue amoureuse, l’atmosphère de ces grands espaces américains et l’extraordinaire vitalité du New York des années 1920. Admirable dans sa concision et son rythme, le montage donne d’emblée un « tempo » musical. C’est pourquoi j’ai eu envie de composer une musique en adéquation avec l’énergie du film en utilisant une formation instrumentale composée d’instruments à vent, de percussion et d’une contrebasse. Ces couleurs instrumentales servent autant les scènes de Western, les débuts du jazz que l’extraordinaire fin dans la ville : la bagarre finale qui se déroule dans un grand hôtel chic est un moment d’anthologie qui constitue un singulier défi pour le compositeur !  » (Marc Olivier Dupin 2015)

Nomenclature instrumentale : 1 (jouant pic).1.1(jouant ClB).0 / 2 sax alto, 1 sax ténor/ 3.1.1.1./ 2 percus dont 1 timb. / 1 harpe / 1 contrebasse à cordes.

Commande de l’Ensemble instrumental de la Mayenne (2014) dirigé par Mélanie Levy-Thiébaut lors de la création en 2015. 

Durée 52’. N° de catalogue TD-F4

Trilogie Buster Keaton

Commande de l’orchestre régional de Normandie 2019. Création en novembre 2019 sous la direction de Jean Deroyer.

La Maison démontable


 » L’incroyable virtuosité de l’homme qui ne sourit jamais, le montage fulgurant d’actions en tous genres qui s’inscrivent dans un scénario extraordinaire : voici quelques-uns des défis que le compositeur doit dompter … »

  • La Guigne de Malec (Hard Luck – 1921)
  • Malec l’insaisissable ( The Goat – 1921)
  • La Maison démontable (One Week – 1920)

Pour orchestre. Durée totale 1h04′. N° de catalogue

%d blogueurs aiment cette page :