Les contes musicaux

Terra Migra

Terra migra

Sur un texte et des illustrations de PEF

« Je suis Terra Migra, mes sourires sont faits de fleurs, de chants d’oiseaux. Mes larmes sont de sel dans des rives lointaines. » Ainsi s’adresse notre planète à deux personnages que le hasard a fait se rencontrer. L’un est fataliste, l’autre ouvert au monde. Ce monde-là est celui des migrants vivants ou en grand danger d’oubli. De quelle Histoire présente ou disparue viennent-ils ? Mis en musique par Marc-Olivier Dupin, le texte et les illustrations de Pef évoquent de manière extrêmement sensible et juste la peur de l’autre, le racisme, les guerres, les migrations, la Terre-Mère. »

Pour trois chanteurs solistes, chœur d’enfants, sept violoncelles et une contrebasse.

Lors de l’enregistrement (2019) et de la création en spectacle, l’ensemble dirigé par Marc-Olivier Dupin était composé de :

Marion Tassou, soprano, Paul-Alexandre Dubois et Jean-Jacques L’ Anthoen, barytons ;

La Maîtrise de Radio France (direction musicale, Sofi Jeannin), chef de chœur Morgan Jourdain ;

Solistes de l’orchestre Philharmonique de Radio France. Violoncelles, Nadine Pierre, Jean-Claude Auclin, Marion Gailland, Renaud Guieu, Karine Jean-Baptiste-Pidoux, Jérémie Maillard, Jérôme Pinget. Contrebasse : Etienne Durantel.

Monsieur Crocodile a beaucoup faim

Sur un texte et les illustrations de la BD de Joann Sfar.

Pour récitant et ensemble instrumental de cinq musiciens : saxophone(s), clarinette(s), accordéon, percussion et contrebasse.

Commande de l’Ensemble Fa7, créé en 2019. La version pour orchestre sera créée en avril 2021 par l’Orchestre de chambre de Paris.

Doit être représenté avec la projection des images de Sfar.

Durée : 50′ environ. N° de catalogue

Le Petit Prince

Sur un texte et les illustrations de la BD de Joann Sfar.

Pour récitant et quatre musiciens : clarinette(s), violon, violoncelle et piano.

Commande de l’ensemble Musique Oblique 2018. Dédié à Maria Belooussova. La version pour orchestre, commande de l’Orchestre de Chambre de Paris à été enregistrée en 2019, pour l’édition du Livre-CD par Gallimard.

Doit être représenté avec la projection des images de Sfar. Durée : environ 50′. N° de catalogue

Emile en musique

Sur des textes de Vincent Cuvellier et des illustrations de Ronan Badel.

Commande de l’orchestre national d’Île-de-France (2015) pour récitant et orchestre. Edité en livre-CD par Gallimard en 2015.

Doit être représenté avec la projection des images de Sfar. Durée environ : 50′. N° de catalogue

L’Ile aux oiseaux-serpents

Sur un livret d’Ivan Grinberg

L’histoire se déroule sur l’île aux oiseaux-serpents, un prospère petit royaume qui vit tranquille, et où règnent de la reine Douce et du roi Biengras. Les oiseaux-serpents sont des animaux merveilleux ; ils naissent serpents et se transforment en oiseaux en devenant adultes. Lors de cette mue, ils se cachent, car ils deviennent alors très dangereux. En effet, ils attaquent tous ceux qui les dérangent. Pire, ils produisent un venin terrifiant qui empoisonne le sang de leurs victimes. Sous son effet, les filles se mettent à vieillir rapidement, et les garçons à rajeunir aussi vite.Un beau jour, la jeune princesse Miroa observe avec son frère jumeau, le rêveur prince Souf, la mue d’un oiseau-serpent. Surpris, ils sont attaqués et mordus…

Récitant et ensemble instrumental : 1 F/pic, 1 H/Ca, 1 Cl/Cl basse, 1 Cor, 1 Tp, 1 Tb, Harpe, 1 percu dont timbales, 1 violon, 1 violoncelle, 1 contrebasse.

Commande de l’orchestre de Douai 2015. Création au Conservatoire de Douai le 21 mai 2016, avec Philippe Murgier, récitant et un ensemble de musiciens de l’orchestre de Douai.

Durée : environ 50’. N° de catalogue PLE-16

Le Ré-si-do-ré du Prince de Motordu

Sur un texte et des illustrations de Pef

Le ré-si-do-ré du Prince de Motordu : Pef,

Alors que le concert est sur le point de commencer, le Prince de Motordu, traumatisé dans sa jeunesse par l’apprentissage du violon, ordonne que tout s’arrête : Non ! il n’ira pas à la musique, c’est la musique qui ira à lui. Le prenant au mot, ses enfants Marie-Parlotte et le petit Nid-de-Koala vont chercher un chef bègue et son orchestre. Tout est bien qui finit bien : vaincu par une répétition où s’épanouit l’amour entre Améthyste la harpiste et Louis le trompettiste, le prince dit « oui ! » à la musique, non sans avoir guéri le bègue grâce à ses « mots tordus ».

Nomenclature : Soprano, Baryton, Comédien et orchestre.

Commande de l’orchestre national d’Île-de-France. Créé en 2012, avec Estelle Béréau, Paul-Alexandre Dubois, Benoît Marchand / Laurent Stocker, ONDIF dirigé par Marc-Olivier Dupin.

Durée : 1h environ. N° de catalogue TD-PLE 12

La première fois que je suis née

Sur un texte de Vincent Cuvellier et des illustrations de Charles Dutertre

La première fois que je suis née est d’abord un livre écrit par Vincent Cuvellier et avec des illustrations de Charles Dutertre, édité par Gallimard Jeunesse en 2006, dans la collection Giboulées. Commande de l’Orchestre national d’Île-de-France (2010), cette version est destinée à être représentée en concert avec la projection des illustrations d’origine.

« Le texte doit être interprété par une chanteuse-comédienne aux multiples talents allant de la simple récitation au chant, au sifflement, au « gromlo » et chuchotement, et à bien d’autres modes d’expression. Tout au long de la composition de la musique, j’ai pensé à Donatienne Michel-Dansac, qui m’a fait la joie de créer l’œuvre. » (Marc-Olivier Dupin).

Nomenclature : Soprano / comédienne et orchestre : 1 Piccolo, 1 Flûte, 1 Hautbois, 1 Cor anglais, 1 Clarinette si b, 1 Clarinette basse si b, 1 Basson, 2 Cors en fa, 1 Trompette si b, 1 Trombone ténor-basse, 1 Tuba / 1 Timbalier (4 timbales), 1 Percu, 1 Harpe / Cordes : minimum 86632 (autant que possible, prévoir un nombre d’altos important dans la mesure où le pupitre est souvent divisé).

Durée : 1h environ. N° de catalogue TD-PLE 10

Grand Prix Charles Cros 2012 catégorie Jeunes publics

Princesse Kofoni

La princesse Kofoni

Sur un livret d’Ivan Grinberg

Ce cri prodigieux et joyeux qui emplit le palais, c’est la princesse Kofoni qui le pousse en naissant. « Silence ! » a hurlé le grand Chancelier, « ce n’est pas convenable ». La princesse en est restée muette.

Heureusement qu’il y a ses amies, les deux ânesses royales, qui font des bzz, des brrr, des hi et des han, un vrai orchestre à elles toutes seules.

Heureusement qu’il y a Wuturi, le joueur de tuba, qui aime la princesse et veut devenir roi.

Heureusement qu’il y a l’orchestre tout entier pour faire éclater le rire de Kofoni…

Nomenclature : récitant(e) et orchestre (1 flûte jouant piccolo, 1 hautbois, 1 cor anglais, 1 clarinette en si b, 1 clarinette basse en si b, 1 basson, 1 contrebasson / 2 cors en fa, 1 trompette en ut, 1 trombone, 1 tuba / 1 harpe, 1 timbalier, 1 percussion / Cordes : 66543 minimum).

Commande de l’orchestre national d’Ile de France. Créé en 2010, direction Christophe Mangou, avec la comédienne Dominique Reymond. Enregistrement Chant du Monde Harmonia Mundi 174 1780.

Durée : environ 50′. N° de catalogue TD-PLE 3

L’Histoire de Clara

L'histoire de Clara - Hors Série Giboulées - Livres pour enfants ...

Sur un texte de Vincent Cuvellier et des illustrations de Charles Dutertre.

Tout était calme, tellement calme, quand nous sommes rentrés dans la cour de l’immeuble. Je ne me suis pas méfiée quand j’ai vu la silhouette de la concierge disparaître dans sa loge aux volets fermés. J’ai laissé les hommes, puis mes deux grandes filles grimper, quatre à quatre les escaliers. J’ai hésité, puis j’ai ouvert la grille de l’ascenseur. J’y ai déposé doucement le couffin, pour ne pas te réveiller.

Récitant et ensemble instrumental : violon, clarinette, accordéon, trombone et percussion.

Création au Théâtre du Châtelet en janvier 2014, avec Donatienne Michel-Dansac, récitante.

Durée : 50′ environ. N° de catalogue :

Robert le cochon

Robert le cochon

Sur un livret Ivan Grinberg

C’est l’histoire d’un cochon, Robert, qui ne vit que la nuit. Un jour, il s’échappe de la cour de la ferme avec Nouille la grenouille pour rejoindre Mercibocou le loup qui est en train de construire sa fusée. Cette nuit-là, la fusée doit les emporter dans le grand ciel étoilé ! Mercibocou aime les fusées, il en est à son cent-treizième essai, et ce sera le bon. Il aime aussi Robert le cochon, mais il ne peut s’empêcher de vouloir le manger. Quand il lui arrache le jambon d’un grand coup de gueule, Robert s’énerve et frappe pour que Mercibocou recrache le morceau. Pendant ce temps, Nouille la grenouille rêve du grand amour… La nuit sera longue et périlleuse pour Robert le cochon.

Nomenclature : récitant, soprano (ou mezzo), baryton et orchestre.

Orchestre : 1 flûte jouant piccolo, 1 hautbois, 1 cor anglais, 1 clarinette en si b, 1 clarinette basse en si b, 1 basson, 1 contrebasson / 1 cor en fa, 1 trompette en ut, 1 trombone, 1 tuba / 1 harpe, 1 percussion / Cordes : 33332 minimum.

Commande de l’orchestre national d’Ile de France. Création le 09/01/2005 à Maison-Alfort, sous la direction de Vsvolod Polonsky, avec Donatienne Michel-Dansac (soprano), Marc Mauillon (baryton) et Grégory Gadebois (récitant). Enregistrement Chant du Monde Harmonia Mundi 174 1779.

Durée 1h environ. N° de catalogue TD-PLE 1

%d blogueurs aiment cette page :