Les œuvres vocales

Opéras pour enfants et ado

Coup de balai

Sur un texte d’Ivan Grinberg librement adaptée de La Colonie de Marivaux

 » Et si les femmes décidaient que ça suffit ? Que le temps est venu d’en finir avec le gouvernement des hommes ? Que le monde tournerait mieux s’il ne se privait pas de la moitié de l’esprit humain ? Trop longtemps soumises et reléguées aux taches domestiques et à l’agrément de ces messieurs, les voici qui disent non et menacent de faire bande à part s’ils n’acceptent pas de partager le pouvoir… Les hommes n’en croient ni leurs yeux ni leurs oreilles, mais cette fois elles ne plaisantent pas. Librement adaptée de La Colonie de Marivaux, une pièce à l’utopie joyeuse et subversive, cette révolte des femmes résonne incroyablement avec le monde d’aujourd’hui. » (Ivan Grinberg)

 » Un pianiste qui swingue, un percussionniste et une contrebassiste qui accompagnent de leur ram-dam un joyeux groupe de chanteurs et danseurs, tels sont les protagonistes de ce méli-mélo musical. Rythmes et polyphonies déglinguées entrainent le choeur dans un univers musical proche de la comédie musicale, avec quelques incursions dans l’opéra ou la chanson, au gré des tribulations de l’âme. » (Marc-Olivier Dupin)

Nomenclature : chœur d’enfants avec 6 rôles de solistes, piano, batterie / percussion, contrebasse.

Commande du Chœur d’enfants Sotto Voce, direction Scott Allan Prouty. Création en 2021.

N° de catalogue TD-O-…

Par ici les enfants

Sur un livret d’Ivan Grinberg

Un mal étrange s’est abattu sur la ville de G.Il ne naît plus d’enfants. Les femmes ne tombent plus enceintes. Des hommes accusent les femmes, des femmes soupçonnent les hommes. Les adultes s’inquiètent, se lamentent, se déchirent. Les magiciens, les scientifiques, les politiques, les prêtres, tous vantent leur pouvoir mais rien n’y fait. Aucun remède. On décide d’adopter en masse. Dans un champ, un, deux, dix, mille œufs gros comme des gros chats, comme des petits veaux, comme des cailles et comme des cygnes. Venus d’où ? Par quel mystère ? Devant les adultes effarés, les œufs commencent à craquer, un bruit de coups de becs, de coups d’ailes, des gazouillis… Le champ est bientôt couvert d’une troupe immense d’enfants. Mais qui êtes-vous ? Les enfants, pardi ! Curieusement les enfants connaissent leurs parents, mais les parents ne sont pas toujours d’accord, ils se chamaillent pour tel ou tel, c’est un nouveau bazar. Au milieu de cette foire d’empoigne, les enfants jouent, les parents décident de ne pas les garder parce qu’ils ne provoquent que des soucis. Arrive le dernier dodo. Il somme les femmes et les hommes de mettre un terme à leurs querelles sinon ils disparaitront comme les dodos. Le dodo est pris comme bouc émissaire, on veut en faire un rôti. Mais les enfants le prennent sous leurs ailes. Ils disent aux adultes qu’ils en ont marre et qu’ils vont s’élever tout seuls et que le dodo sera leur seul parent. Ils s’en vont. Les adultes ont une illumination. Ils supplient les enfants de rester et promettent qu’ils seront de bons parents. Pardon général, chants et danses.

Nomenclature : 

  • Chœur d’enfants avec solistes et chœur d’adultes,
  • Orchestre : 1 F/pic, 1 H/Ca, 1 Cl/Cl basse, 1 Basson, 1 Cor, 1 Tp, 1 Tb, 1 Tu, Harpe, 3 percus dont timbales, cordes 6/6/5/4/2.

Commande de l’Association pour la promotion de la musique à Saint-Quentin-en-Yvelines. Création au théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines en juin 2014. Chœurs et orchestre Manifesto sous la direction de Mélanie Levy-Thiébaut

Durée 50’ 

N° de catalogue PLE-15

Pension du diable

Sur un Iivret d’Ivan Grinberg

L’argument est la suite de celui de L’Histoire du soldat de Ramuz / Stravinsky. Le diable a échoué dans sa tentative de s’approprier l’âme du soldat. Déprimé, il veut prendre sa retraite. L’Enfer va si mal que les Chi’s, un groupe américain de consultants, ont été appelés…

A la création, chœur d’enfants et un ensemble d’une douzaine d’instruments. Il existe aussi deux autres versions, l’une pour chœur et 5 instruments (clarinette, trombone, percussion, violon, contrebasse), l’autre pour chœur et orchestre (commande de l’orchestre de Dijon Bourgogne).

Durée 1h

Créé à l’amphithéâtre de l’opéra national de Paris en 1997 par le CREA, sous la direction de Didier Grosjman, mise en scène Ivan Grinberg.

N° de catalogue TD-PLE 7

La reine des gourdes

Sur un livret d’Ivan Grinberg

Dans une petite ville, on fête la trêve des commerçants et la réconciliation de Gros et Fernand. Mais Gros est assassiné : on accuse son fils et Massibeth, la Reine des Gourdes. Le commissaire aidé d’une bien étrange autruche saura résoudre l’énigme.

 » La première version de La Reine des Gourdes date de 1989. Commande du Festival de la voix d’Argenteuil / Cergy-Pontoise, les premiers interprètes sont des classes d’écoles primaires et l’ensemble pour l’ensemble Aleph (voix, clarinette, deux claviers et violoncelle). Au fil du temps et des représentations, j’ai été amené à en faire de nombreuses instrumentations (qu’il m’arrive de perdre lors de déménagements ou en d’autres circonstances idiotes…). Grâce à l’Académie musicale de Villecroze, j’en réalise une version pour clarinette, violoncelle, contrebasse, piano et percussion, dans la fin des années 1990. En 2009/2010, à la demande de l’Ecole de musique d’Héricourt, j’en réalise une instrumentation pour orchestre d’Harmonie de 2ème cycle. Je crois qu’aussi longtemps que je vivrai, j’aurai du bonheur à en faire des versions « sur mesure », tant le texte d’Ivan Grinberg est une merveille à partager avec petits et grands enfants. » (Marc Olivier Dupin 2010)

Durée 1h environ 

Nomenclature :

  • Chœur d’enfants
  • Dans la version d’origine, clarinette, violoncelle, contrebasse, percussion, synthétiseur et piano.

Commande du Festival de la voix d’Argenteuil / Cergy-Pontoise en 1989.

N° de catalogue TD-PLE 6

Opéras

Le Mystère de l’écureuil bleu

Sur un livret Ivan Grinberg

L’Opéra-Comique flambant neuf se prépare au grand gala d’inauguration pour fêter sa réouverture. Tous les grands airs du répertoire seront au rendez-vous. Mais le départ brutal d’Adèle, la chanteuse vedette, remplacée par la jeune Margot, provoque le chaos : un écureuil de Corée assassiné, un chanteur agressé par un morceau de décor tombant des cintres, des produits inflammables qui disparaissent… la mort rôde au Comique. 

Saint-Germain, le directeur, panique car les réservations s’effondrent. Il veut tout faire pour sauver son gala. Tout ? Quel jeu joue Adèle, qui revient et mène l’enquête en se faisant passer pour Al Sirbec, un expert en sécurité ? Que cachent Léon, le jeune chanteur amoureux d’Adèle, Bébé le cintrier et Zineb la costumière, toujours à se disputer ? 

Durée 1h25’ sans entracte 

Nomenclature :

  • 2 sopranos, 1 mezzosoprano, 1 ténor, 2 barytons.
  • F (pic), H (CA), Cl, Clb, B – 2C, Tp, Tu – 3 percu, Harpe, Piano – 1 Violon, 1 Alto, 1 Violoncelle, 1 Contrebasse.

Commande de l’Opéra Comique 2015, Créé et diffusé en direct sur le Web, le 21 février 2016, au Théâtre Impérial de Compiègne pour Arte Musique. Direction musicale, Marc-Olivier Dupin, mise en scène Ivan Grinberg.

N° de catalogue TD-O5

Robert le cochon et les kidnappeurs

Sur un livret d’Ivan Grinberg

La fable met en scène un trio d’amis inséparables. Robert le cochon, d’abord. Pour lui, l’aventure, c’est la vie et c’est la nuit. Parce que la nuit tout peut arriver. L’amour, bien sûr, c’est la grande affaire de Nouille la grenouille, en quête encore et toujours du Prince charmant. Et cette fois, sûr, elle va le trouver. Les fusées, forcément, c’est la passion de Mercibocou le loup, qui a fait du grand dépotoir son très bordélique atelier de construction. Et la fusée, juré, cette fois elle va voler. Mais attention, il se trame quelque chose dans le grand dépotoir. Ferdinand, le gardien muet, n’en finit pas d’essayer de mettre de l’ordre là où Mercibocou met le bazar. Comme toujours il échoue, sa patronne, la terrible Trashella en a assez. Le loup, il faut s’en débarrasser. D’ailleurs, voici le sinistre Louyaplu, appelé pour exécuter Mercibocou. Robert le cochon parviendra-t-il à sauver son ami ? Nouille saura-t-elle résister au charme de Louyaplu ? Est-ce pour Mercibocou la dernière fusée… ? Heureusement que nos amis peuvent compter sur une très sûre et très fidèle alliée, la lune…

Durée 1h25’ sans entracte 

Nomenclature :

  • chanteurs :1 soprano, 1 mezzosoprano, 1 ténor, 1 baryton, 1 comédien
  • formation instrumentale : F (pic), H (Ca), Cl, Clb, B – 2C, Tp, Tu – 3 percu, Harpe, Piano – 1 Violon, 1Alto, 1Violoncelle, 1 Contrebasse.

Commande de l’Opéra Comique 2014, Créé le. Direction musicale, Marc-Olivier Dupin, mise en scène Ivan Grinberg. Avec Donatienne Michel-Dansac, Edwige Bourdy, Marc Mauillon, Paul-Alexandre Dubois, Les Frivolités Parisiennes.

N° de catalogue TD-O4

Michael Kohlhaas

Sur un livret Ivan Grinberg d’après Kleist 

La Fable Michael Kohlhaas le marchand, en route pour vendre ses chevaux, est racketté par les sbires du baron von Tronka. On le force à laisser deux bêtes en gage qu’il retrouve à demi-mortes. Il porte plainte mais, à la cour, les Tronka sont puissants, Kohlhaas n’obtient que mépris et menaces. Sa femme Lisbeth, qui porte au Prince une réclamation, est blessée par un garde et meurt. La fureur envahit Kohlhaas. Il poursuit Tronka à travers le pays qu’il met à feu et à sang. Avec une troupe de misérables, il défie l’Etat saxon et ses armées, se proclamant « maître soumis à Dieu seul, indépendant vis-à-vis de l’Empire et du monde entier ». Seule l’intervention du pasteur Luther parvient à arrêter son bras vengeur. En échange de l’instruction de sa plainte, Kohlhaas dépose les armes. Arrive l’heure du jugement : Tronka est condamné et doit rendre les chevaux : au même moment, la tête du marchand roule sous le coup du bourreau. 

Michael Kohlhaas ou le monde à l’envers. Le livret est inspiré du récit de Heinrich von Kleist, Michael Kohlhaas, publié en 1808. Partant d’un fait divers, l’auteur du Prince de Hombourg et de La Cruche cassée a écrit un texte fulgurant sur un sujet qui l’obsède, la fragilité de la justice. C’est l’histoire du basculement d’un homme, au nom du droit, dans la démesure. Rejeté par les autorités, il s’érige en autorité absolue pour se faire justice lui-même. Seul contre tous dans un monde dessus dessous. De l’obéissance à la colère, de la colère à la révolte et à la guerre, Kohlhaas nous entraîne au cœur de cette extrême passion de justice qui le transforme en ennemi public. 

Durée 1h25’ sans entracte 

Nomenclature : 12 chanteurs, piano, contrebasse et 3 percussions

Créé aux Labos d’Aubervilliers le 16 décembre 1999. Direction musicale, Catherine Simonpietri, mise en scène Ivan Grinberg.

Les inclassables…

Trop d’amour Messieurs

Sur un texte d’Ivan Grinberg

Tango pour voix, 6 d’accordéons et contrebasse (réduction de piano). Création Musicora, en 2000, par Hélène Delavault et une cinquantaine d’accordéonistes… Réf.: TD-PI-7

Le chœur a ses raisons

Sur un texte de Hervé Péjaudier

Triple chœur à 4 voix. Création Musicora 1999, sous la direction de Bernard Têtu.

Animaux Limonade

Suite de chansons pour chœur d’enfants (1 ou 2 voix) , avec accompagnement d’un petit ensemble instrumental ou piano.

Commande Mômeludies 1991. Réf.: TD-PLE-5

En ville

Sur des textes d’Ivan Grinberg

Suite de chansons pour chœur d’enfants (1 ou 2 voix). Commande de l’Ecole de musique de Rézé 2004. Ref.: TD-PLE-4

Chansons du ciel et de la terre

Sur des textes d’Ivan Grinberg.

Mélodies avec orchestre,

Commande de l’orchestre Pasdeloup, 2015. Création à la Philharmonie de Paris, par Amel Brahim-Djelloul et l’orchestre Pasdeloup.

Partitions

Consultation, achat / location des partitions à la demande.

Contact Editions Tsipka Dripka, Nathalie Tiberghien +33 6 03 21 48 98

%d blogueurs aiment cette page :